Depuis que j’ai donné mon Smartphone à ma mère, je revis !

Je ne suis pas une adepte des nouvelles technologies. Je me souviens de nos yeux émerveillés le jour où mon père nous a rapporté du bureau un ordinateur (tu sais le truc qui pesait trois tonnes et prenait tout l’espace). J’avais 16 ans. A l’époque, Internet était un produit de la planète Mars et je sauvegardais mes ébauches de textes sur des disquettes.

En jetant un coup d’œil en arrière, j’ai l’impression que les choses ont évoluées plus vite que moi. Le portable a fini par remplacer le mastodonte sur mon bureau et les clés USB se sont substituées aux disquettes.

Côté téléphone, ma mère a accueilli la vague portable avec un engouement sans précédent. Et à 18 ans, j’étais l’heureuse propriétaire d’un téléphone portable disproportionné, qui permettait à ma mère de me suivre à la trace et de pouvoir enfin dormir la nuit.

Et puis j’ai découvert Nokia, un petit Nokia bleu électrique très sympa. Nokia et moi, nous sommes devenus les meilleurs amis du monde. D’ailleurs nous avons traversé quelques pays ensemble, mon petit Nokia et moi. Le monde des Smartphones, je l’ai découvert à mon retour en France. J’étais d’ailleurs assez fière de moi de ne pas avoir cédé à La folie des grandeurs. Et puis sincèrement ça ne me disait trop rien, non plus. Mais la vie en a décidé autrement et j’ai fini par faire des infidélités à mon portable préféré. J’ai eu un pincement au cœur quand même.

J’ai opté pour un Smartphone à prix moyen. Je n’arrive toujours pas à comprendre qu’on puisse mettre plus de 200€ dans un portable (plus de 50€ non plus d’ailleurs). Ma vie a continué et je me suis surprise à avoir toujours l’œil sur mon portable, moi qui pouvais très bien m’en passer pendant des heures avant. Le temps passant, je devenais accro, dépendante. Et ces notions-là sont en totale contradiction avec mon idée de la liberté.

Donc un jour, j’ai fait du tri dans mes notes enregistrées, mes conversations SMS, mes photos. Et puis j’ai ôté la carte SIM et j’ai compris que j’avais fait le bon choix. J’ai retrouvé mon petit Nokia, le seul et l’unique dont la batterie ne se décharge pas au bout de 24h, le seul qui capte même en sous-sol, le seul que je ne crains pas de laisser tomber par terre, le seul qui quand il tombe par terre, ne s’éclate pas en mille morceaux à mes pieds.

Alors quand je vois tous les nouveaux développements des futurs téléphones sur les salons Hi-Tech, je me pose des questions et je m’inquiète. Un téléphone à tout faire, nous en avons peut-être tous rêvé un jour. Mais quand la réalité prend le pas sur la fiction, c’est une autre histoire.

Advertisements

30 thoughts on “Depuis que j’ai donné mon Smartphone à ma mère, je revis !

  1. J’ai un smartphone mais je ne suis pas du tout accro. Mon premier téléphone je l’ai eu en 6ème, j’en voulais pas mais mes parents disaient que ça serait mieux, alors vas-y pour un téléphone. Après je suis allée au lycée, j’ai changé de téléphone, mais il n’avait pas de mode silencieux, seulement un vibreur bruyant, du coup je ne le prenais pas et il pouvait facilement rester un mois sur mon bureau sans que je l’allume. Puis j’ai rechangé de téléphone, le mode vibreur est moins bruyant, donc je le prend. Mais maintenant je suis en vacances depuis vendredi soir, dimanche matin je me suis rendue compte qu’il s’était éteint tellement il était déchargé, je ne l’ai ni branché ni allumé. Et il ne me manque pas.

    Like

    1. Un téléphone reste un téléphone. Tant qu’on en est pas dépendant, ça va. Ce qui me fatigue ce sont les personnes qui sont sans cesse connectées et sortent rarement la tête de leur nouveau joujou!

      Like

  2. Ce sont donc les mères qu’ont accros aux smart phone! … LoL je l’aime mon iPhone avec lui je suis en contact avec mes copines sur Facebook moi qui n’y allait jamais, je prends de jolies potos que j’envoie en temps presque réel ou de manière finalement irréelle sur le même FB ou par mail, et sans être accro j’avoue que lire ses mails en direct sans passer par l’ordi c’est sympa…mais il.ne faut pas pour autant en devenir esclave!.. Bisous Marie je profite d’un moment de repos après une longue balade pour commenter et j’ai les gondoliers qui au pied de la fenêtre poussent la chansonnette…

    Like

    1. Moi je trouve l’acran trop petit pour aller sur Internet. Mais je reconnais que c’est pratique comme technologie.
      Profites de Venise Catherine.

      Like

  3. J’ai encore et toujours mon bon vieux et inusable Nokia 😀 Je résiste au smartphone et même si lire les mails en voyage me plairait je me refuse à devenir dépendante ! Téléphoner c’est en plus entendre les intonations des correspondants et deviner ainsi si tout va bien ! 🙂 Bonne soirée Marie Bisous

    Like

    1. Bien d’accord avec toi Paulette. J’avoue qu’avoir accès à ses mails c’est sympa, mais quand on a une tendance à la dépendance, c’est très casse gueule aussi. Le principe du téléphone c’est avant tout de téléphoner!!!
      Belle journée à toi.

      Like

  4. J’ai un smartphone Nokia et j’avoue que plus ça va et plus je deviens accro, ( les mails, FB…..). Je te souhaite une bonne soirée, bisous.

    Like

  5. Au début, je ne voulais même pas de portable… Mais mon chéri a absolument insisté pour que je m’en achète un… Et aujourd’hui, je dois reconnaître que je deviens légèrement accro… Il faut que je reprenne les choses en mains… Bises Marie et à très vite !

    Like

    1. Moi non plus, je n’étais pas fan de l’idée mais il faut avouer que c’est pratique d’être joignable et de pouvoir joindre les autre en tout temps. Comme pour tout, il faut en prendre et en laisser.
      Bises et belle journée Karine.

      Like

  6. je ne vais jamais sur internet avec mon téléphone, je n’ai pas de FB, bref, je ne suis pas une hyper connectée. Quand je peux à la maison je vais sur les blogs, mais au boulot ou en vacances non. Bref, comme toi j’aime mon petit téléphone tout bête servant à… téléphoner !

    Like

  7. Moi j’ai un samsung “solid”, ça fait plus de trois ans maintenant. Avant, j’avais un genre de frigo basique aussi, j’en ai eu un tout simple à clapet…
    le frigo je l’aimais bien, mais il ne chargeait plus, la prise dans le téléphone était morte. Ca m’a un peu foutu les boules de le laisser… 😦

    Les smartphones, j’en ai pas, je n’en aurais pas vraiment l’utilité, et surtout j’ai deux arguments choc pour moi : le tactile même le plus performant ne m’aime pas, que ce soie celui des robots de traite ou de l’Ipad de mes beaux-parents ; je dois impérativement utiliser un stylet, sinon l’écran ne réagit pas ou n’importe comment. Et ensuite, c’est beaucoup trop fragile pour ce que je fais.

    Mon solide, il a pris des bains de bouse, de lisier, le lait, d’acide et de soude, d’eau savonneuse.
    il a failli être avalé par des veaux, a été piétiné par des vaches, est passé sous le tracteur, a été éjecté de ma poche en plein galop sur un chemin; Et il est toujours là, sans aucun souci.
    Un smartphone ne tiendrait pas le coup plus de deux jours.

    Et j’aime l’idée de devoir me poser sérieusement, calmement, pour lire mes mails, les blogs… Ca me fait également une pause dans mes journées. j’espère que je n’aurai jamais à passer au smartphone !

    Like

    1. Je te rejoins tout à fait. Moi aussi j’aime me poser pour aller lire mes mails ou les blogs que j’aime. Je prends mon temps.
      Le smartphone, c’est fragile et puis le tactile, c’est un coup à prendre. Je galérais beaucoup trop à taper mes SMS!!
      Belle journée à toi.

      Like

  8. c’est une fille qui n’a (toujours pas) de smartphone qui te parle.
    Le temps (et l’argent) qu’on gagne, en en ayant pas !

    Un truc qui va arriver et qui me fait flipper, c’est les Googles Glass. le fait de filmer n’importe qui super discretement a son insu, de se faire googl’iser par le voisin de bus sans qu’on le sache, et pof, il connait la 1/2 de ta vie …

    Like

    1. Les nouvelles technologies qui vont voir le jour dans les années à venir me font flipper aussi. On se sent déjà espionné, mais alors là ce sera presque la fin de la liberté individuelle.
      La sociéte veut nous faire croire qu’on a besoin de smartphone, alors que pas du tout, on s’en sort très bien sans!

      Like

  9. Je suis complètement irrécupérable puisque j’ai … deux smartphones! (dont un pro quand même). Jusqu’à récemment j’étais complètement accro… Depuis quelques mois, je les abandonne lâchement dans l’entrée quand je rentre le soir et, bizarrement, cela ne me manque pas du tout. C’est même plutôt agréable de ne plus être constamment penchée sur un micro écran. Par contre, dans la journée je suis encore loin d’être soignée ;).
    Bises et bonne soirée

    Like

    1. Deux! Bon j’avour j’en ai un pro aussi (pas le choix) mais je ne l’allume presque jamais (mon patron ne serait pas content si il le savait). Je crois que le principal est de s’y retrouver et de savoir mettre les limites. Moi, j’ai un peu de mal avec les limites!!
      Belle journée à toi.

      Like

  10. Je comprends parfaitement ! Perso j’ai du mal avec le tactil et tout ce qu’un téléphone peut faire sauf capter du réseau … enfin bref ! Par contre impossible de me passer d’internet quelle révolution ^^

    Like

  11. Ca fait 5 ans que j’ai mon “vieux” Nokia. L’année dernière, j’ai eu un smartphone à prêter, j’ai tenu deux jours, toutes les applications m’agaçaient, tout ce dont j’ai besoin c’est de pouvoir téléphoner et envoyer des sms en cas de besoin, je n’en demande pas plus 😉 je me dis qu’un jour je devrai quand même m’y mettre, quand mes enfants auront l’âge et que les vieux gsm n’existeront plus…

    Like

    1. J’ai vite laissé tomber les applications, je n’y comprenais rien. Quand à l’écran, je me tirais les cheveux.
      Un jour, il faudra surement y passer tu as raison, mais pas maintenant!!
      Grosses bises ma belle.

      Like

  12. J’ai eu probablement le même petit Nokia bleu que toi pendant 8 ans, mais pour Noël dernier, je me suis offert un Smartphone. J’avais comme toi peur de regretter, de sa fragilité, de devoir le recharger tous les soirs, de devenir addict.
    Mais en fait, je ne regrette absolument pas (sauf que j’ai juste peur de décrocher quand il y a du monde autour de moi vu son prix humhum).
    Parce qu’il ne faut quand même pas oublier : le téléphone reste (bêtement) un objet. Et c’est toi qui en fait ce que tu en veux. Pas l’inverse !
    Contre la casse, je lui ai mis une coque (infâme, on est d’accord) en caoutchouc. Ca résiste, je confirme.
    En ce qui concerne le rechargement, à part si je passe 10h dessus sur internet, il ne se décharge pas à ce point-là. Certes, un peu plus que le Nokia, mais pas du simple au double.
    Pour les mails, je ne souhaite pas être over-connectée (ça n’existe pas mais bon), donc je n’ai pas installé mes mails dessus.
    FB je n’y vais pas (mais je n’y vais pas non plus sur mon ordi donc rien ne change).

    Par contre, j’apprécie de pouvoir aller sur internet quand j’en ai besoin ou envie, par exemple : – pour chercher où se trouve un restau que j’avais repéré mais dont je ne me souvenais plus de l’adresse
    – pour faire passer le temps dans une salle d’attente chez le médecin (en retard)
    – pour voir quand passera mon prochain bus (même si ce n’est pas toujours hyper fiable)
    – et surtout quand j’ai passé mon WE à l’hôpital, j’étais quand même bien contente de pouvoir accéder à mes mails et à internet, voire même à la TV en direct…

    Donc non, le smartphone n’est pas le mal, loin de là ! A nous de savoir exactement quelle place on lui accorde dans notre vie…

    Like

    1. J’ai envie de dire à chacun de trouver son équilibre et de poser les limites qui lui conviennent. C’est une évolution positive, il n’y a pas à dire. Par contre, il ne faut pas nier qu’il y a des personnes qui passent LEUR VIE dessus.

      Like

  13. j’ai plus de téléphone portable depuis environ 5 ans et ça ne me manque pas du tout 🙂 je suis d’accord avec toi: quand il commence à y avoir de la dépendance, c’est pas glop du tout!

    Like

  14. Ma mère m’en a offert un (basique et pas cher) pour mon anniversaire, j’étais assez curieuse de la bête je dois dire et comme mes frères en avaient (même mon petit frère), ben je voulais comprendre 😀 Du coup, oui j’ai un smartphone mais non je ne suis pas addict. Quand je sors, je suis tellement chargée (ben oui la seule fille du monde qui transporte un bout de silex dans son sac c’est moi) que j’ai du mal à m’occuper d’autre chose que de ce que je transporte et qui me pourrit le dos ^^ Après, ça a des avantages, par exemple je suis toujours en avance aux rdv, bon bah je vais surfer pendant ce temps là ou répondre à des mails (quoique finalement je lis surtout, j’ai aussi toujours un bouquin sur moi) ; par contre pour les transports c’est pratique (horaires), idem quand tu cherches un numéro de téléphone et que c’est urgent (pages blanches). Bon ça ce sont des petits exemples de rien du tout. Ce qui a vraiment changé depuis que j’en ai un, c’est que je peux envoyer des photos en direct à ma famille (ma mère par exemple), comme on est loin, ça lui fait plaisir 🙂 On a un peu l’impression d’être ensemble malgré tout. C’est peut-être bête mais ça doit être ma principale utilisation du smartphone à proprement parler, parce que sinon, comme tout le monde, ça me sert à téléphoner et envoyer des sms, voilà tout !

    Like

    1. Tant qu’on continue à l’utiliser comme un téléphone…ce qui me gêne moi, c’est d’être connecté 24h24. J’avais l’impression que je ne pouvais plus vivre sans lui. Parce que il n’y a pas à dire c’est super pratique et ça dépanne pas mal non plus.

      Like

  15. J’ai eu un Nokia pendant 5 ans, je l’aimais d’amour. Mais des rangées entières de pixels se sont fait la malle, alors à tant faire de racheter un téléphone, j’ai pris un smartphone.
    Je ne regrette pas du tout mon achat, on s’y fait très vite, et effectivement on peut passer beaucoup de temps dessus, il faut savoir se réguler.
    Mais c’est teeeeellement pratique !
    Et maintenant, je suis accro à ma demi-heure quotidienne d’Instagram quand je déjeune le matin. Oui oui.

    Like

    1. Quand a en racheter un en effet, autant choisir la modernité. Mon souci c’est que je deviens vite accro aux choses et ce n’est qu’en mettant de la distance que je retrouve leur vrai valeur.
      J’avoue que c’est bien pratique tout de même!!!

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s