Peut-on tout se permettre?

On parle souvent de politiquement correct. Il y a donc des limites. Mais cela ne veut pas dire que l’on ne peut plus parler ou exprimer ses opinions.

Je ne suis pas partisane de la langue de bois. Je considère qu’il y a des choses que l’on doit dire. D’autres, par contre, méritent bien qu’on y réfléchisse à deux fois avant d’envoyer la charge.

Il y a des mots qui blessent. Et il y a des propos dégradants. Il y a une différence entre énoncer une idée, pas forcément partagée par l’auditoire et manquer de respect à l’égard de son interlocuteur.

Samedi, j’étais chez le coiffeur. Et dans la rue, défilaient les partisans « pour » le maintien du droit à l’avortement. Si j’avais eu vent de cette manifestation, j’aurai pu moi aussi défiler à leurs côtés. Mais après avoir entendu le slogan scandé par des centaines de personnes, j’ai compris que je n’aurai pas validé leurs propos. Je vous les livre tels quels : « Si Marie avait avorté, nous n’en serions pas là aujourd’hui ». Au début je n’ai rien compris. J’ai pensé qu’ils avaient pris le prénom au hasard. C’est ma mère qui m’a expliqué. La connotation religieuse avait l’air évidente pour beaucoup. J’ai trouvé ces propos déplacés, pas du tout en accord avec le ton de cette manifestation.

L’amalgame est vite fait. Et pourtant l’identité religieuse de chacun n’a rien à voir avec tout ça. La foi n’empêche pas d’avoir ses propres idées, ni de prêter sa voix aux causes que chacun croit juste.

Aujourd’hui, on se permet tout, au nom de la sacro-sainte liberté d’expression. Tout est permis, même ce qui vient porter préjudice à ceux qui ne partagent pas notre opinion. On critique, on accuse, avant d’essayer de comprendre d’où vient l’autre et comment il perçoit les choses.

Il fut un temps où les débats d’idées avaient leur place. C’est obsolète aujourd’hui. Celui qui est contre ce que l’on pense, est forcément un abruti de première. Et pour lui faire comprendre le fond de notre pensée, tous les moyens sont permis.

Je trouve cela bien dommage. Et si nous tentions de nous mettre une seconde à la place de celui qui reçoit notre message, peut-être corrigerions nous notre attitude ou du moins prendrions nous quelque distance avec ces mots qui font mouche mais qui font mal trop souvent.

 

Advertisements

14 thoughts on “Peut-on tout se permettre?

  1. Bonjour Marie. C’est la 1ère fois je crois que je viens sur ton blog (par le biais de celui de Una Idea). Je suis tout à fait d’accord avec toi.Je suis pour l’avortement “réfléchi”, L’avortement à tout va, ça n’a pas de sens non plus. Et mêler cela à la mère de Jésus, non plus. C’est certainement parce-que les “anti-avortements” sont très souvent des personnes “pieuses”. Le problème, c’est que les manifestants, qu’ils soient pour ou contre, ont souvent un avis très tranché. C’est soit noir, soit blanc, mais jamais gris…..

    Like

    1. C’est tout à fait ça Linette. Merci pour ta visite. L’avortement n’est pas un acte anodin, pour personne. Sans suivi , l’avortement est un crime (pour ces femmes qui souffrent atrocement dans leur corps et leur coeur).

      Like

  2. Je pense que l’ambiance délétère et les propos radicaux de certaines personnes font que les gens ont tendance eux-mêmes à radicaliser leur discours pour être entendu.

    Like

  3. “Ah si Marie avait connu l’avortement, on n’aurait pas tous ces emmerdements.” pour être précis.
    J’ai crié ça, y a vingt ans, derrière un cordon de flics protégeant des croyants à genoux devant un centre d’avortement, brandissant des pancartes sanglantes (eux, pas nous).
    Je ne pense pas qu’une femme qui vient pour avorter ait envie de voir ça. Je ne pense pas qu’une femme qui vient pour avorter ait envie d’entendre ces gens lui dire le bien et le mal, lui dire qu’elle ne doit pas commettre de meurtre, lui dire que la vie ça se respecte.
    Je suis athée. Et les croyants ne me posent pas de problème. Tant qu’ils prient dans leur coin, sans vouloir imposer aux autres leur morale. Le droit à l’avortement, la pilule, c’est venu très tard dans ce pays. Fut un temps où diffuser des informations sur les moyens de contraception était illégal.
    Je comprends que tu sois choquée. C’est un slogan violent. Il est né en réponse à une violence, qui elle n’a rien de symbolique.
    Enfin bref, juste un autre point de vue, je n’ai pas prétention à détenir la vérité. J’apporte mon éclairage, c’est tout.
    Mais n’oublie pas que l’avortement et la contraception sont des droits, qui sont nés de luttes terribles. Et qu’ils peuvent disparaître d’un coup de plume, par quelques élus qui voudraient dicter leur vision du monde à tous et toutes, comme ça se passe en Espagne en ce moment.
    Bonne continuation.

    Like

    1. Merci pour la rectification Sed.
      Je connais le parcours de ces femmes qui aujourd’hui encore luttent, près de chez nous, pour que leurs droits et choix soient respectés. Je ne remets pas en cause le droit à l’avortement et je suis scandalisée de ce qui se passe aujourd’hui en Espagne.
      Ce qui me perturbe c’est la logique “oeil pour oeil, dent pour dent”. Chacun milite pour ce en quoi il croit, souvent d’une manière blessante pour l’autre. Ils choquent donc les oposants à leurs idées choquent aussi. C’est cette absence de communication et de respect qui engendre les crimes les plus atroces de part le monde. Je crois qu’il est temps pour chacun de responsabiliser ses propos.
      Je suis croyante et je te rejoins quand tu parles des pancartes sanglantes devant les cliniques et hopitaux. Ca me donne envie de vomir à chaque fois que j’entends les anti-avortement parler. Mais ça ne veut pas dire qu’il faille leur faire mal, là ou ils font mal, ou alors on rentre dans un cercle vicieux sans fin.
      Merci pour ta contribution.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s