Mon marriage Musulman

Et oui, le 21 mars 2011, je me suis mariée à la mosquée, après 2 ans sous pression. Alors bien sûr, je ne représente pas la population entière et tous les musulmans ne sont pas des tyrans en puissance. Mais je préfère encore une fois, prendre des précautions, au risque de choquer des âmes sensibles.

Quand j’ai rencontré Roger, le mot mariage est très rapidement venu faire trembler les fondations encore fragiles de notre relation. C’est certainement pour cela, que quand j’essaye de me souvenir de nos moments de bonheur, je n’arrive à mettre la main que sur du vide. Bien sûr, il y en a eu, mais ils ont été très brefs.

Pendant deux ans, je suis passée du rire aux larmes à plusieurs reprises. La religion, sa vision de sa religion, a créé un fossé entre nous, fossé qui s’est agrandi au fil des années et m’a souvent laissée désemparée et très seule.

Il voulait se marier. Et moi, je trouvais que tout arrivait trop tôt. Je n’etais pas prête. J’avais peur. Oui j’avais peur de sa culture, de sa religion, de sa place d’unique de mâle au sein de sa famille. J’avais peur de ce que je croyais être une sensibilité exacerbée, mais c’est révélé être un égoïsme dominateur.

Pendant près de 2 ans, je suis restée dans l’ombre de sa vie. J’étais là, mais je n’étais rien. Aux yeux de ses amis, j’étais une dévergondée. Sa famille ignorait mon existence et quand j’osais élever la voix, je devais faire face à un silence oppressant.

Il m’a fallu deux ans pour abdiquer.

Avant cela, j’ai sombré, j’ai menti, j’ai coupé les ponts avec ma famille, j’ai entendu mon père pleurer au téléphone et ma mère me dire les pires horreurs du monde, j’ai fait face au mépris de celui qui disait m’aimer et ne comprenait pas pourquoi j’étais si dépendante de ce que pouvait penser les gens que j’aimais le plus au monde.

J’ai encaissé et en mars 2011, j’ai dit oui. Mais ce oui, j’y ai cru. Ce oui, je l’ai prononcé en mon âme et conscience. J’avais fini par croire que nous pourrions être heureux et que cet engagement de ma part allait changer notre relation, allait renforcer notre amour.

Nous aurions pu nous marier a la Mosquée en face de chez nous. Elle proposait des cours de préparation au mariage et je trouvais ça bien.

Mais c’est Roger qui a décidé.

C’était un lundi soir. Je portais une jupe longue noire. Je suis montée dans une voiture avec Roger et deux autres hommes (nos témoins), des hommes qui étaient ses amis, et un petit garçon. Nous avons roulé longtemps, nous avons traversé la ville. Puis nous nous sommes arrêtés sur un parking. Personne ne m’a décroché un mot. Ils parlaient ensemble dans leur langue et moi, je jouais avec ce petit garçon que j’aimais bien.

Apres quelques cigarettes, nous avons repris la route. La nuit s’était belle et bien installée. Il faisait frais. Il était 21h, quand la voiture s’est arrêtée dans une impasse. Et l’attente, une attente pesante, a commencé.

Le petit garçon me parlait et me faisait rire. Les hommes faisaient leur vie, sans s’occuper de nous.

J’allais me marier devant Dieu. Et j’avais l’impression que pour eux, c’était juste une formalité de plus, un passage obligé. J’allais devenir la femme de l’homme que j’aimais, dans le secret, car quelques semaines auparavant, quand il m’avait obligé a annoncer la nouvelle a mes parents, ceux-ci n’avaient bien sûr pas approuvé ma décision.

L’Imam est arrivé et la cérémonie a eu lieu. Tout simplement. Il a récité des versets du Coran. J’ai écouté. Le petit garçon courrait dans tous les sens, encore insouciant. Il a insisté sur l’importance de la communication, du partage, sur le respect de ma religion et sur les devoirs des époux. Je me demande encore si Roger a écouté ou s’il a fait fi de tout ça. Ce qui comptait après tout, c’était bien d’être enfin respecté au sein de sa communauté, d’avoir acquis le statut de mari de… Il pouvait être fier. Il avait eu le dernier mot.

Nous sommes rentrés, les hommes riaient entre eux. Le petit garçon s’est endormi. J’ai fermé mes yeux. Je pensais que le meilleur était a venir. Je me suis trompée.

En arrivant à la maison, Roger m’a dit merci. Il avait l’air heureux. Je me suis endormie en paix, la tête au creux de son bras. La nouvelle s’est répandue rapidement. Je suis sortie de l’ombre. Je suis devenue une fille bien.

Il m’avait toujours dit que le mariage religieux suffisait, que de cette manière il se mettait en conformité avec les lois de Dieu. Le civil pouvait attendre, puisqu’il m’aimait, puisque rien d’autre ne comptait.

Cet état de félicité n’a pas duré longtemps. Quelques semaines plus tard, nous remplissions les papiers pour le mariage civil.

Advertisements

22 thoughts on “Mon marriage Musulman

  1. J’ai envie de penser (et je pense d’ailleurs) que c’est possible, que si l’amour est là, religion, cultures et autres mots lourds de sens ne comptent pas… Pourtant, quand je te lis, quand je lis d’autres témoignages aussi, ça me semble tellement difficile… Je suis issue d’une mélange de cultures, de part mes grands parents et leur vie amoureuse a été un calvaire… Peut être est-ce trop difficile… De vouloir construire avec qqn qui est si différent de nous…
    Bref… J’aime toujours autant tes écrits…

    Like

    • Chere Marie,
      Je continue a penser que c’est possible (encore maintenant), mais je crois qu’il faut une bonne dose d’amour, de tolerance, de respect de l’autre. Il faut savoir se parler, s’ecouter, etre pres a faire des efforts, des compromis. Et en ce qui concerne la religion, si les epoux sont tous les deux croyants et de religions differentes, il faut que chacun apprehende la religion de l’autre avec amour et non en la critiquant ou la releguant au dernier plan.
      C’est un equilibre fragile, mais certains temoignages continuent a me prouver que c’est possible.
      C’est juste que pour nous, il n’y avait pas assez de tout ca pour que ca marche. Dans la construction d’un couple, on est deux. Si les deux ne font pas le chemin, un jour ou l’autre ca explose.
      MERCI!

      Like

  2. Un très bel écrit Marie! Qui traduit si bien la situation que l’on a suivi de loin sur ton blog! Tu y as cru mais c’est si difficile de concilier l’inconciliable il faut beaucoup de tolérance d’amour de la part des deux protagonistes bien sur pas d’un seul pour que cela ait une chance de bien finir… Déjà t’emmener ailleurs que la mosquée en face de chez toi avec des préparations c’était un signe… Il ne respectait pas grand chose Roger en fait. Il faut pardonner à ta maman les horreurs qu’elle ta dite certainement sous le coup de la colère de la douleur de te voir tisoler ainsi, crois moi ce n’est pas facile d’être maman de trouver les mots justes de donner notre avis sans à priori c’est délicat et l’on est maladroit(e) mais c’est l’amour de nos enfants qui nous guide on ne veut pas qu’ils souffrent. Tu t’en es sortie Marie plus forte et c’est le principal, bisous

    Like

    • J’ai fini par lui pardonner Catherine. Je pense qu’elle a vu que je foncais droit dans le mur et qu’elle a cru qu’elle pourrait m’en empecher.
      Quant a Roger, il n’y a plus rien a comprendre sur lui. Merci pour tout!

      Like

  3. C’est effarant ce que l’amour nous fait faire parfois. Mais est-ce l’amour qui nous fait agir dans ces cas-là ou le besoin d’être rassurée, ou encore la peur de faire autrement ? Ca me laisse sans voix mais je suis triste et désolée pour toi qui avait l’air de croire que tout irait mieux après le mariage et a été déçue. De manière générale, j’ai remarqué autour de moi que le mariage n’est jamais une solution (couple mixte ou pas d’ailleurs justement), il doit juste être une consécration, la cerise sur le gateau. Mais souvent ce n’est pas aussi simple. Au moins tu as su et pu partir à temps !

    Like

    • Dans mon ca Onee, ca a ete la peur de faire du mal a l’autre. Je me suis sentie vite prisonniere de cette histoire d’amour et a chaque fois que j’ai voulu partir, il a tire sur la corde sensible, si fort que je me suis mise a penser que j’etais la pire personne du monde.
      Les des etaient pipes des le debut.
      C’est comme toutes les histoires d’amour, il y a celles qui fonctionnent et celles qui cassent. Mais quand il n’y a pas de respect, il y a plus de chances pour que ca casse. Et heureusement! Parce que la vie ce n’est pas que souffrir…
      Merci!

      Like

  4. J’ai été touché par ton texte, et la tristesse que l’on perçoit à travers tes mots. Je pense comme Onee que la difficulté est née de vous, de votre absence de communication, et de partage… couple mixte ou pas. Il semble être venu par “obligation” et non par consecration de votre amour.

    Mais aujourd’hui, tu as choisi de reprendre ton chemin, et pour çà, je te dis bravo. D’ailleurs as-tu trouvé ton coin de paradis ?

    Like

    • Tu as tout a fait compris. Les bases de notre couple etaient trop fragiles. La mixite n’y est pas pour grande chose, mais si cela a augmente les difficultes qui se presentaient a nous.
      Merci pour tes encouragements.

      Like

  5. J’ai épousé un homme d’une autre religion que la mienne. Plus tôt, ces parents avaient fait la même chose, les miens aussi et avant encore mes grand-parents maternels s’étaient dit oui malgré leurs différences. Malgré cet exemple, le mariage “mixte” est encore une chose récente et les relations qu’il engendre sont forcément expérimentales. Nous avons la chance, mon mari et moi, d’avoir derrière nous plusieurs générations qui ont déjà tenté leur chance et nous avons certainement bénéficié de cette expérience au point que les différences religieuses sont naturelles et bien vécues. je pense que c’est un espoir. Les mariages mixtes vont se multiplier, Certains heureux, d’autre moins malheureusement (ton récit m’a vraiment fait de la peine), mais au fil du temps les choses deviendront moins compliquées.

    Like

    • Je pense que dans notre cas ce n’etait pas seulement la difference de religion, ni de culture, c’etait l’incomprehension, l’absence de respect peut-etre aussi et l’impossibilite a communiquer. Un couple mixte n’est pas different d’un autre. Au final ce sont les memes valeurs qui doivent primer.
      Moi aussi je pense que c’est un veritable espoir et une chance pour ceux qui savent se donner les moyens d’etre heureux.
      Merci!

      Like

  6. Bonjour Marie.
    En fait c’est comme si tu sentais déjà quelque chose avant votre union, non ? On dirait qu’une partie de toi savait déjà pleins de choses. Je fais référence ici à nos voix intérieures. Tu as beaucoup d’audace, c’est le côté positif de la chose. Nos expériences servent à nous faire grandir. Belle journée et prends soin de toi ❤

    Like

    • C’est tout a fait vrai Islandia. Je lui ai dit plusieurs fois non, mais j’avais l’impression de lui faire tellement de mal, qu’a un moment donne j’ai tout accepte, pensant faire son bonheur et le mien d’une certaine facon. C’etait une grossiere erreur.
      Merci pour tout et belle journee a toi sous le soleiL!

      Like

  7. Marie, d’abord merci pour ce récit intime… Ensuite, j’ai envie de dire qu’il me semble qu’une relation entre des personnes de religion et de culture différentes est possible mais au prix de beaucoup beaucoup beaucoup de patience, d’amour et de compréhension de la part des deux, oui des deux ! Bises et à très vite…

    Like

    • Je te rejoins completement Karine. Mais je ne pense pas que ce soient nos religions ou cultures differentes qui nous ont separe, mais une incompatibilite presente des le debut.
      Une fois que la manipulation a opere, je me suis sentie prisonniere. Faire marche arriere n’etait plus une option, jusqu’au jour ou j’ai compris que ma vie etait en jeu.

      Merci pour tes mots et belle journee a toi!

      Like

  8. Je suis impressionnée, c’est vraiment un très beau billet ou tu nous livre tout en douceur tes sentiments, un peu de toi dans une écriture qui coule, avec émotion… Tu as vraiment du être courageuse, et ce n’est surement pas facile pour toi encore aujourd’hui. Une belle leçon de vie, une histoire, ton histoire, celle d’une femme qui ne se laisse plus marcher sur les pieds.
    Bisous ma belle et tout mon courage ❤
    Juju

    Like

    • Ce n’est pas facile, mais doucement je sors la tete de l’eau et je m’en sors.
      Merci pour tes mots qui me touchent Juju. Bises et tres bon weekend.

      Like

  9. Beau témoignage, je trouve ça vraiment touchant que tu partages cette expérience. Pour moi cela va au-delà de la religion, il s’agit de respect pour la personne avec qui on partage la vie. La tolérance doit vraiment aller dans les 2 sens, sinon comment s’épanouir dans le couple? Il s’agit finalement d’appliquer justement les beaux principes de toutes religions avec nos proches pour commencer…et beaucoup font l’impasse sur la mise en pratique 😉

    Like

    • RESPECT, tu as tout a fait raison. Le debut et la suite montre que le respect ne fait pas partie de ses valeurs. Notre couple battait de l’aile des le debut…
      Beaucoup font l’impasse sur la pratique en effet, c’est juste dommage.
      Merci et belle journee!

      Like

  10. C’est ça l’expérience davantage l’expérience d’un mariage à la maghrébine que d’un mariage musulman auquel il fait toutes les entorses possibles. Tu es tombée sur un homme qui mélange sa culture d’origine avec un peu d’Islam (ou l’idée qu’il s’en fait), et qui en a profité pour justifier n’importe quoi et t’entraîner là-dedans.

    Je t’avoue que c’est le genre de gars qui m’énerve, parce qu’ils m’obligent à passer la moitié de mes conversations sur l’Islam à démêler le vrai du faux, et la religion de la culture. Je ne dis pas ça par rapport à toi, mais j’imagine que dans ton entourage, c’est une expérience qui n’a fait que confirmer des préjugés.

    Sans le connaître, je l’imagine tellement : un homme qui vit dans le regard des ses amis et ses proches, de ce qu’ils diront de lui, il vit pour se conformer à leurs attentes. Un homme qui relègue sa femme au deuxième plan mais qui vient souvent s’en excuser, et recommencer ensuite. Un homme qui aime, mais d’un amour égoïste. Un cauchemar et un danger.

    Like

    • Dans mon entourage, oui malheureusement. Pour moi, non, la vison que mon ex-mari a de sa religion ne correspond pas a l’idee que j’en ai. On peut dire que ca m’a permis d’aller chercher par moi meme et de comprendre des choses importantes.
      J’ai du mal avec l’amour egoiste. Il aime si tu reponds a chacune de ses attentes. Sinon, tu n’as qu’a t’en prendre qu’a toi. Je crois que tu l’as tres bien cerne, malheureusement.
      Merci!

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s