Un weekend aux petits oignons

Ou comment finir plus fatiguée le lundi au réveil que le vendredi au coucher (techniques révolutionnaires « inside », à ne suivre sous aucun prétexte)

Cher lecteur, je vais te confier cette recette, pour que surtout tu ne mettes pas les pieds dans le plat, à la première occasion.

Une bonne dose de dernière minute (une facture à établir de toute urgence à 16h45 un vendredi soir). Fiche le camp avant que tes collègues ne sortent de leur léthargie. Si leur journée commence à 16h, c’est leur problème.

Un soupçon d’hypocrisie (un chef d’entreprise qui vise l’excellence et qui après t’avoir fait déplacer 3 fois pour 5 RDV, n’a même pas la délicatesse de te téléphoner pour te dire qu’il a choisi quelqu’un d’autre pour le poste et préfère de loin ne pas répondre à tes mails.) Envois lui un mail salé sur son absence de professionnalisme.

Une poignée de “confessions intimes familiales” (la mère et ses filles réunies, c’est l’occasion de sortir ce que l’on a sur le cœur. Une maman qui assure qu’elle est au top, mais qu’elle n’a plus goût à rien. C’est bizarre mais être lasse et bonheur ne riment pas ensemble pour moi.) Souviens-toi toujours que tu n’es pas responsable du bonheur des autres. Le bonheur est un choix personnel et ni ton amour, ni ton dévouement, ni ta générosité, ni ton optimisme ne peuvent faire le poids face à quelqu’un qui ne veut ou ne peut pas être heureux.

Quelques gouttes d’impondérable (il ne manquait plus que ca, la reine-mère qui fait des siennes. Pompiers, SOS Médecins, Ambulance, direction les Urgences. La journée tranquillos avec ton Boubou se transforme en marathon express : AIT (accident ischémique transitoire), Infection urinaire et Infection des poumons.) N’oublies pas de rappeler à ta grand-mère qu’a 84 ans, on n’hésite pas à aller chez le médecin, même pour une bronchite, et de l’engueuler par la même occasion, quand tu constates que son studio ressemble à un gourbi de SDF.

Une cuillère à soupe de grosse frayeur (ton petit prince qui manque de s’étouffer en mâchouillant son lapin en peluche, tire un fil et vomis tout dans son lit, fort heureusement). Refuses catégoriquement toute peluche dans le lit.

Un mélange d’absentéisme et d’égoïsme (ce n’est pas dur d’abandonner 24h son homme et de prêter main forte, de seconder une mère épuisée, qui se rend compte que garder son petit-fils 10h par jour, ce n’est pas de tout repos.) Aies le courage de prendre ton téléphone et de dire à ta sœur qu’elle pousse un peu quand même.

Un bol de whisky (Un ex qui joue avec tes nerfs, te fais du chantage, te demande des comptes, t’accuse de ne pas être une mère a la hauteur et t’épuise tant que tu n’as qu’une envie, prendre le combiné et lui hurler dessus « tu me saoules, fiche moi la paix ».) Remballes tes mots et fais le mort.

Credit Image – Pinterest RasLeBol

Tu constates que c’est une recette qui déchire. Mais au milieu de tout ça, il y a quand même eu une très jolie enveloppe, avec de belles décorations de Noël qui est arrivée, avant que ce weekend ne tourne au fiasco et qui a permis de déposer ici et la, quelques touches de douceur. MERCI CATHERINE !

Et vous votre week-end, sympa ou tout aussi mouvementé que le mien ?

Advertisements

14 thoughts on “Un weekend aux petits oignons

  1. J’ai été frappée et émue en lisant “Souviens-toi toujours que tu n’es pas responsable du bonheur des autres.”
    Pardon si je manque de tact, mais imagine-toi le chemin parcouru en un an ma belle, du sacrifice jusqu’à cette phrase ♥
    Je ne prends pas souvent le temps de t’écrire, et pourtant dieu sait que je pense à toi, mais je te vois évoluer et je t’admire profondément tu sais.

    Like

    1. Tu as tellement raison ma belle. J’ai mis du temps a integrer ce parametre mais c’est chose faite et ca fait du bien. Je sais que tu penses a moi, ne te fais aucun souci pour ca.
      Merci pour ton mot. Merci d’etre la. Grosses bises de nous deux.

      Like

  2. You’ re welcome Marie ce fut des petits riens semés pour donner un peu de bonheur justement à celui ou celle qui les reçois! j’espère que ta gd mère va mieux et que ta maman va s’habituer au bonheur malgré tout lol ! Et que tu trouveras un employeur plus délicat, ça doit exister! Mille bisous à vous deux !

    Like

    1. Mille merci Catherine.
      Du coup on n’a pas pu faire le sapin mais le pingouin a trouve sa place sur l’etagere de Boubou, qui le regarde avec bonheur chaque matin!
      Je t’embrasse bien fort et vivement qu’on se voit.

      Like

  3. bonjour Marie!

    Moi c’était we du rire aux larmes… une sorte de grand 8 des émotions!
    Animé, mais mais pas aussi rocambolesque que le tien…:-)

    Like

    1. Si seulement la semaine pouvait etre plus calme Juju!! Mais le weekend prochain c’est weekend entre filles, ca va me faire du bien. Bises et Merci.

      Like

  4. Ah ben vous n’avez pas fait dans la demi-mesure !!!
    Ta grand-mère va mieux j’espère… Et Boubou qui fait des frayeurs à sa maman, le petit bougre !!!
    Bon… j’ai presque envie de te dire “repose-toi bien cette semaine” mais si seulement c’était vrai hein…
    Hâte de te voir, bisous !

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s