Etre plus heureux au travail, un remède miracle ?

Je suis tombée sur cet article du magazine Top Sante qui donne 6 conseils pour être plus heureux au travail. Super, je vais enfin voir la vie en rose (en ce moment j’ai mon patron en face qui planche depuis 25 minutes sur un mail, sur le bureau de mon collègue qui regarde dubitativement l’écran, se demandant si c’est du lard ou du cochon – c’est bien drôle je vous assure!)

Alors, passons à la recette miracle qui va transformer mon quotidien un peu fade, et le votre aussi peut-être, par la même occasion.

1. On redonne du sens à son travail

Quesako?

Plus loin ils sont gentils, ils nous disent “de nous souvenir des raisons qui nous ont poussés à prendre ce boulot” Pour moi, c’est manger et payer les factures, élémentaire mon cher Watson!

Donc c’est bien ce que je pensais mon boulot me nourrit. Je sens que je vais apprécier encore plus mon logis et nos vacances, avec tous les efforts que je mets à l’ouvrage!

2. On recentre son boulot autour de ses talents

Ce n’est pas gagné. Pour briller dans le monde de la finance, il faut aimer la compétitivité et être “marketable” (c’est le nouveau mot a la mode chez nous). Que des qualités que je n’ai pas.

Je vais continuer à sourire alors!

3. On brise la routine

Pour épicer son quotidien! Ca veut dire que demain je vais aller me balader entre midi et deux, si la pluie ne fait pas de siennes et le vent ne vient pas troubler mes envies. Sauf que pour briser la routine, il en faut des idées!

4. On embellit son environnement de travail

“On personnalise son espace de travail”. Le problème, c’est que mon espace de travail c’est un bureau avec juste ce qu’il faut de place pour l’ordinateur, le téléphone et quelques dossiers. Le vase de fleurs, je le mets par terre?

En plus on travaille en “open space”, un pur plaisir comme vous pouvez vous en douter, mais inutile de vous dire que la bougie parfumée à la cannelle ne fait pas l’unanimité!

5. On améliore ses relations avec ses collègues

“On les surprend en apportant des croissants, on leur fête leurs dates d’anniversaires”. Tout ça je le fais déjà, c’est que je les bichonne mes petits collègues, mais ça ne change pas la donne pour autant.

“On est poli, on sourit”. Pour ça aussi j’ai pris un abonnement. On ne peut pas dire que l’ambiance soit mauvaise, je crois juste que d’être confinés dans un 75m2 pendant 8h, ça finit par nous taper sur le système, c’est aussi simple que cela.

6. On recharge ses batteries

Pour lutter contre le stress et la fatigue, il faut faire des pauses, “écouter de la musique, lire un bon roman”. Je ne suis pas contre, et je suis certaine que ça va plaire à mon patron. Attendez C., la c’est ma pause de 4h, je prends une collation et je lis un chapitre de mon bouquin!

Les pauses au compteur sont la pause pipi et la pause thé, mais comme tout le monde sait tout ce que tu fais à chaque minute, pas vraiment possible d’embarquer un livre avec toi aux toilettes! Ce n’est pas comme à a la maison!

Pour résumer, il va falloir revisiter ces bons conseils, ils ne tiennent pas vraiment la route dans mon cas et pourtant ils ont été écrits par une psychologue du travail (ah oui quand même!), auteur du livre “fais ce qu’il te plaît”…

Sauf que si ton boulot te fait vivre, fais ce qu’il te plaît c’est carrément casse-gueule!

Je vais m’en passer je crois. Mais je vais continuez à me rappelez qu’un mois de boulot me donne droit à un petit nid douillet, une ou deux sorties avec Boubou dans le mois, un cinéma de temps en temps et des petites économies pour les vacances, alors que demander de plus!

Sinon vous en avez des conseils à partager?

Advertisements

20 thoughts on “Etre plus heureux au travail, un remède miracle ?

  1. Neurones en éventail says:

    ah ouais, lol, la bonne blague, aucun de ses conseils ne sont applicable, sauf pour les relations avec les collègues…. je me demande bien pour quel corps de métiers ont été écrit ses conseils !! mdr

    Like

  2. Loupiotte Papotte says:

    Tiens, sympa, je vais voir ce que ça donne avec moi.
    1-comme toi, c’est un boulot alimentaire.
    2-Je crois que j’ai pas besoin de talent pour mettre des produits en rayon, juste deux mains et un minimum de cerveau actif (3 neurones maximum).
    3-Allez, soyons fou, je vais faire le diététique avant le bio! ça changera de d’habitude.
    4-Moi j’ai pas de bureau. Je décore mon transpalette?
    5-Ah, ça, je pourrais faire. Si j’en avais envie. Entre ceux qui font rien, qui m’écoutent pas, les râleurs, les trucs sortis d’on sait pas où (je te jure, y’en a une on dirait qu’elle vient d’ailleurs), j’ai pas envie. Et puis de toute façon, j’ai vaguement l’impression d’être un truc qu’on prend quand on en a besoin et qu’on jette quand on en veut plus. Donc pas d’effort de ma part. Na.
    6-Avec 20 minutes de pause, ça fait pas beaucoup. Et puis je n’ai pas le temps de faire une pause avant sinon je serais en retard.
    Et bien, au final, je crois que ce n’est pas pour moi tout ça.
    Mes conseils?
    Ne plus/pas se prendre la tête, faire son boulot de façon à ce qu’on ai la conscience tranquille, ne pas trop en faire (faire son boulot, voir un peu plus, mais pas aller au-delà de ce pour quoi on est payé) au risque qu’on nous en demande toujours plus, ne pas se laisser marcher dessus et basta. Prendre du plaisir et s’entendre avec ses collègues est un bonus pour moi.

    Like

    • Marie-Aimée Kléber says:

      J’aime bien tes conseils Loupiotte. Et puis apres tout, il y a une vie en dehors du travail, et c’est la que ca compte!!

      Like

  3. ptibaton says:

    Sympa la psy du travail, c’est sur que ses conseils ne correspondent pas forcément à tout le monde, mais la pour le coup, j’ai comme l’impression qu’ils ne peuvent correspondre à personne ^^

    Like

  4. ifeelblue says:

    mouais je les trouve bien déconnectés de la réalité ces conseils, ça doit pas s’appliquer à beaucoup de gens! je pense que le plus important, c’est d’aimer son boulot. Mais c’est pas forcément évident :/

    Like

    • Marie-Aimée Kléber says:

      Aimer son travail, le reve!!
      Mais en effet ce sont des conseils qui paraissent tres jolis sur le papier mais qui ne s’appliquent pas dans la vraie vie.

      Like

  5. Les Présents de la Nature says:

    Apprendre le contentement est quelques fois si difficile… Mais je crois que cela peut être aussi une clé du bonheur au quotidien. Rester positif, voir le bon côté des choses, relativiser sa situation, avoir davantage d’humour… pour aller travailler avec le sourire… Merci pour ton billet, Marie. J’apprécie ! Bonne journée.

    Like

    • Marie-Aimée Kléber says:

      Je prends le parti de sourire et d’apprecier les choses simples de la vie. Aimer son travail reste un ideal, un jour peut-etre!!
      Merci et belle soiree a toi Karine.

      Like

  6. dhelicat says:

    Ainsi on appren que tu écris tes billets au bureau, en même temps c’est un passetemps comme un autre et du temps de gagne sur la vraie Vie: tu sais elle qui débute justement après le travail, pas doué ton patron o i le fait exprès pour vos surveiller comme ça du coin de l’oeil!.. Bisous Marie à ton et au petit prince

    Like

    • Marie-Aimée Kléber says:

      Pas le choix Catherine! Et puis, au boulot, c’est calme alors j’en profite. Des Janvier les choses vont changer.
      Grosses bises de nous deux.

      Like

  7. Madame Sur Mon Nuage says:

    Amusant cet article. Et pas vraiment réaliste. Comme toi, je me dis que si mon boulot ne m’épanouit pas, au moins il paie mes factures et même si les fins de mois sont difficiles, je me dis que c’est plus confortable qu’ailleurs 😉 C’est le petit truc que j’utilise pour me réconforter. J’essaie de voir le positif comme par exemple : pouvoir aménager mes horaires pour aller chercher mes petits à l’école cette année 2 fois/semaine. Pour ce qui est de personnaliser l’espace de travail, pas facile quand on partage son bureau. Enfin, je diffuse quand même des huiles essentielles, mes collègues apprécient. J’apporte ma tasse à café 😉 Pour ce qui est des collègues, difficile de s’entendre avec tout le monde, j’essaie d’être souriante, à l’écoute, compréhensive mais il y a des jours de ras-le-bol quand je constate que certains se comportent en abrutis hypocrites… On n’est pas au pays des bisounours. Mais j’ai une règle d’or que je suis depuis que je suis petite (merci l’éducation catho) : ne pas faire aux autres ce que je ne voudrais pas qu’ils me fassent ou mieux la version positive : comporte toi avec les autres comme tu voudrais qu’ils se comportent avec toi.
    Mon idéal de travail : travailler pour moi (j’ai de plus en plus de mal avec la hiérarchie), par exemple tenir un petit commerce d’articles cadeaux artisanaux, une boutique d’alimentation bio et eco-responsable. Peut-être un jour…
    Bisous Marie !

    Like

    • Marie-Aimée Kléber says:

      Merci pour ton commentaire Extra!
      Travailler pour moi, un reve aussi. Mais n’arretons pas de rever, tout est toujours possible ma belle.
      Gros bisous et bonne soiree.

      Like

  8. la ptite Bulle d'Elo says:

    Moi aus, j’aime bien personnaliser mon bureau avec des petites plantes par exemple 🙂 et j’essaie être gentille et d’apporter des gâteaux maison 🙂 mais l’idée de “Casser la routine” est bonne aussi 🙂 bisous!

    Like

  9. Eclectik Girl says:

    j’ai souri en lisant ton article, je suis dans le meme cas de figure que toi : boulot alimentaire, pas la place ni le droit de personnaliser son poste de travail, des pauses, oui mais faut débadger et je te dis pas la tronche du chef si je me barre avec un bouquin …
    Des conseils un peu à la noix donc, mais ma foi, ça a permis de te faire écrire un très chouette article !

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s