Un déménagement sur les chapeaux de roue – Acte 3

Le samedi matin, il a fallut se rendre à l’évidence, faire des courses était devenue une nécessité. Parce que si pendant 3 jours j’avais tenu avec deux repas approximatifs par jour, ca avait assez duré.

Donc mon père et moi avons pris le chemin du supermarché de bon matin, car il fallait que je sois au bureau à midi (personne n’avait pu se libérer forcement). Sauf qu’un supermarché Parisien et un supermarché Nantais, ça n’a pas du tout la même allure. Et c’est épuisant.

Nous sommes rentrés à midi et le temps de tout caser dans le réfrigérateur, mon beau-frère a sorti la plaque vitrocéramique et sur un ton très serein, nous a annoncé qu’elle était en mille morceaux. Encore un rebondissement dont je me serais passé. Ma mère et ma sœur ont du aller l’échanger a l’IKEA le plus proche (vous avez vu un IKEA proche sur Paris !), pendant que je m’occupais de l’espagnol venu bosser un samedi sur Paris et que les hommes continuaient les travaux de la cuisine.

De retour, c’est la sonnerie de la porte d’entrée qui nous a une fois de plus fait sursauter. Et en face de la porte grande ouverte, j’ai découvert la gardienne dans tous ses états. Elle ne s’est pas gênée pour m’envoyer ses quatre vérités à la figure pour des cartons entassés dans le local poubelle, cartons que nous n’avions pas mis d’ailleurs. Elle n’a pas pris la peine de m’écouter mais a fini par trouver le fautif et s’est platement excuser en croisant mon père dans l’escalier le lendemain matin.

A ce stade j’étais à cran et avec Boubou qui n’arrêtait pas d’hurler, j’avais envie de m’effondrer en pleurs. Mais comme d’habitude j’ai tenu le coup. Et puis les parents de mon beau-frère sont arrivés (première rencontre avec mes parents !) et j’ai pu souffler un peu. Même si j’aurai aimé être à dix mille lieux de l’endroit ou je me trouvais.

Cette nuit la j’ai profondément bien dormi et ne me suis réveillée que pour l’heure du biberon de Boubou, d’attaque pour la dernière journée de mon weekend, pas reposant pour deux sous. Suite et fin demain…

Advertisements

8 thoughts on “Un déménagement sur les chapeaux de roue – Acte 3

  1. Sur dur les premières installations! Très fatiguant quand il faut faire aller et retour chez les suédois qui sont en effet toujours loin de Paris, les courses et les gardiennes de vraies bouledogues parfois avant de devenir plus aimables à l’usage… Qd à boubou le pauvre il faut qu’il s’habitue avec ce bruit ce monde ce changement de vie et de rythme … Si en plus tu as du bosser !jattends la suite du feuilleton mais j’espère que tu en vois le bout et que tu es contente de l’appartement je te fais plein de bises ainsi qu’au petit prince!

    Like

    1. Ca y est, apres une semaine, on se sent enfin chez nous et le petit homme a pris ses reperes. La gardienne s’est adoucit et la voisine au mal de crane, nous a souhaite la Bienvenue en s’excusant pour sa froideur de la derniere fois!!
      Bises de nous deux Catherine et je te tiens au courant pour se voir tres vite. Reposes toi bien.

      Like

  2. Heureusement que tu gères car il y a de quoi “péter” les plombs ! Tu vérifies la loi des séries là ? J’espère que ta gardienne s’est adoucie et que ton petit Boudou s’habitue à son nouveau cadre de vie ! J’attends la suite avec impatience 🙂 Bonne soirée Marie bisous

    Like

    1. Boubou a deja plus de reperes et la gardienne semble avoir oublie son petit coup de gueule du samedi. Doucement tout rentre dans l’ordre.
      Bises et tres bon weekend Paulette.

      Like

  3. Oui c’est sûr qu’un déménagement ça ne doit pas être simple ! J’espère que ça va mieux là ? Et au fait, je voulais te poser une question par rapport à un de tes commentaires : tu as vécu à l’étranger donc ? 🙂
    Bisous et merci d’avoir répondu à ma précédente question sur mon blog ! Gros bisous !

    Like

    1. Ca se calme et ca fait du bien ma belle!
      Oui j’ai ete Expat pendant 6 ans et quelques mois. Et je pense qu’un jour je repartirais vivre ailleurs…
      Bon weekend et a bientot.

      Like

  4. J’espère que tu es maintenant bien installée et que ce weekend sera plus calme et reposant. Enfin, il faut quelques semaines bien sûr pour ranger et trouver ses marques après un déménagement. Je te fais des gros bisous

    Like

    1. Merci Madame sur mon nuage (j’aime vraiment ton nouveau pseudo!) Et encore je n’ai plus ni vetements, ni souvenirs. Les cartons n’etaient pas nombreux , mais suffisants pour nous garder en action pendant 4 jours entiers!
      Grosses bises et bon weekend.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s