Ces souvenirs qui défient le temps…

Dans quelques jours, enfin maintenant ça se compte presque en heures, je vais passer le cap des 33 ans. Et comme chaque année, se pose la question des cadeaux d’anniversaire. Et comme chaque année, je n’ai aucune idée à donner. Enfin je sais ce que je ne veux pas. Je ne veux rien de matériel.

On se dit souvent que le matériel c’est éphémère. Mais on finit toujours par s’y attacher, même un tout petit peu. Moi aussi je m’y étais attaché. Et puis, la vie m’a fait lâcher prise, un peu brutalement quand même.

Tout ce que j’avais se trouve dans des cartons quelque part, un quelque part que je ne connais pas. Tous ces cartons, je ne les retrouverai jamais.

J’ai laissé mes livres, mes chansons, mes albums photos, les jolies choses brodées par ma grand-mère, la dernière lettre de mon grand-père, des cahiers d’écriture remplis de textes que je n’avais pas eu le temps de taper, mes films et tellement d’objets qui faisaient partie de ma vie, qui avaient traversé les années.

Je suis rentrée avec mon essentiel, une paire de chaussures et quelques bijoux, mon appareil-photo et des vêtements de bébé.  La seule chose que je n’ai pas perdu dans ce départ précipité, ce sont mes souvenirs, ces images gravées dans ma mémoire, ces moments magiques, ces symphonies écrites à plusieurs mains. Personne ne peut me les voler. Personne ne peut les détruire.

Alors pour mon anniversaire, cette année, je veux des souvenirs, je veux des rires, je veux que chacun fasse un petit effort pour dépasser ses colères, je veux des sentiments, je veux de l’authentique.

1af6963f5b9cf645bc6746813fb6c233

Bien sur, je n’aurai peut-être jamais plus à laisser ce que j’ai construit derrière moi.  Mais aujourd’hui, je sais que ça peut arriver. Aujourd’hui, je sais que je peux perdre toutes ces choses de mon quotidien. Aujourd’hui, je connais la valeur de l’impalpable, de l’invisible. Je sais que faire le deuil du matériel, ce n’est pas aussi simple qu’on peut le penser. Mais qu’aussi ’il y a d’autres choses plus importantes qui méritent notre attention. Et que les souvenirs sont immortels.

Et vous, quel est votre lien avec tout ce qui est matériel ?

Source Photo – Pinterest

Advertisements

25 Comments

  1. C’est vrai, on vit dans un monde ultra matérialiste… Alors que si peu de choses sont essentielles… Alors que si peu de choses peuvent nous rendre vraiment heureux… Merci pour ton post qui encore une fois me touche tout particulièrement… Bises

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      Merci Karine. Tout ce materiel vient alourdir nos vies et l’essentiel est bien souvent ailleurs, le tout est de s’en rendre compte et d’avancer.

      Like

  2. Natalee says:

    Oh toi aussi t’es une scorpionne !! Moi le mien est la semaine prochaine 🙂
    Je comprends… Moi aussi pour mon anniv’ j’aurais aimé avoir TOUT ceux que j’aime, y compris cette personne qui refoule ses sentiments en m’évitant le plus possible… Je n’ai pas fêter mes 30 ans pour cette raison, et je ne pense pas fêter mes 31 aussi, parce que j’aurais le coeur lourd de savoir qu’il manque des personnes à mes côtés ! 🙂

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      J’ai vu ca Natalee! Ca approche!
      C’est dur de feter son anniversaire sans ces personnes cheres a notre coeur. J’espere que la personne dont tu parles arrivera a exprimer ses sentiments avant qu’il ne soit trop tard. Je t’embrasse.

      Like

  3. De.Lye says:

    J’attache beaucoup d’importances au matériel parce que j’ai peur d’avoir Alzheimer plus tard (Madame -Psychose -Bonjour).

    Mais je sais que tu as raison, la mémoire est le plus important mais le matériel me relie a des souvenirs. Je suis tombée un jour sur une photo et tellement de choses sont remontées à la surface ! Bref Bisous

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      Le materiel relie souvent a des souvenirs, bons comme mauvais. Alzheimer, ca fait peur, mais dans ces cas la on oublie tout, meme le fait qu’on oublie. Alors rien ne peut nous sauver, ni le materiel, ni l’immateriel.
      Grosses bises et bonne soiree.

      Like

  4. Marie says:

    C’est dur d’être brutalement arraché à ses affaires, à ces petits riens qu’on accumule au fil des années dans des tiroirs ou des cartons, et dans lesquels on a mis un peu de nous-mêmes, sans nous en rendre compte. C’est dur, mais ça nous fait prendre conscience de ce qui est vraiment important. Encore une fois, un joli rappel, Marie.
    Merci 🙂

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      C’est tout a fait ca Marie. Au fond ce qui compte et la seule chose que nous possedons vraiment, c’est le fait d’etre vivant, a moins que cela aussi ne soit qu’une impression. Il faut vivre, vivre, vivre, le reste c’est l’ephemere, ca ne dure jamais longtemps.

      Like

  5. labiblidonee says:

    J’ai tendance à aimer au quotidien, ça fait partie du confort, mais je sais aussi que tout peut s’arrêter ou se perdre et j’attache beaucoup plus d’importance aux sentiments.

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      Il faut laisser s’exprimer les sentiments, c’est le plus important je crois.

      Like

  6. Moi, tu peux m’enlever la TV, le PC, je pleurerais, c’est clair, mais je pourrais m’en passer. Par contre, on ne touche pas aux livres! Les livres c’est sacré, c’est un trésor inestimable. Alors je veux bien perdre tout ce que j’ai, mais pas les livres. A tient, laissez-moi aussi du papier et un crayon.
    Plus sérieusement, je suis très attachée au matériel, à mon petit (énorme?) bordel. C’est vrai que si je venais à le perdre, je serais terriblement malheureuse. Je crois d’ailleurs que j’essayerais d’en racheter.

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      Pas facile au fond de se defaire de certaines choses. Dans mon cas, je n’ai pas eu le choix. Mais apres 1 an sans toutes ces choses de mon quotidien, j’ai appris a vivre sans et je me porte bien.

      Like

  7. Islandia says:

    Je comprends ton émotion. Pleins de bonnes choses en attendant de te le souhaiter. Au fait elle est très jolie cette dame espagnole sur la photo ! Quelle force sensuelle !

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      C’est une danseuse de Flamenco! J’aime cette danse, sa force et sa maitrise. Merci Islandia.

      Like

  8. ifeelblue says:

    bouh c’est dur pour tes affaires 😦 moi je suis attachée aux objets à valeur sentimentale, les choses irremplaçables en fait.
    Je te souhaite un magnifique anniversaire avec plein de beaux souvenirs 🙂 (et bientôt ton chez-toi, si c’est pas un beau cadeau ça!)

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      Mon chez moi, c’est un beau cadeau, c’est vrai. Tout comme toi, ce sont les choses irremplacables qui me manquent le plus. Mais je garde les souvenirs et les images. Le reste je n’ai tout simplement pas pu le ramener, j’ai espere jusqu’au bout que celui que j’ai quitte ferait un geste pour moi. Il ne l’a pas fait, c’est la vie!

      Like

  9. Latil says:

    Chez nous la maison est pleine , Delfy a commencé a se séparer de ses affaires il y a 7 ans environs mais d autres choses reviennent. Je pense à ma jeunesse du temps ou je partais en voyage avec un petit sac, maintenant ce sont des valises. Tous les 6 mois je remplis la voiture pour donner chez Emmaus, ces choses superflues et peut étre j arrive à faire des heureux. J ai entendu à la TV Allemande que le métre cube de vieux vétements coutait au Sénégal plusieurs dizaines de milliers d €, le cours est variable suivant la saison.Tu peux regarder sur Google.
    Voilà, mon commentaire c était mon cadeau d anniversaire puisque tu aimes les paroles plutot que les biens
    Bonne soirée Latil

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      Merci pour ce joli cadeau d’anniversaire Latil, des mots qui sonnent juste!

      Like

  10. De.Lye says:

    Les profs est un film adapté de la BD du même nom réalisé par Pierre-François Martin-Laval avec Kev’ Adams, Christian Clavier etc… En gros ça parle du pire lycée de France avec les pires profs et élèves.

    On est entièrement d’accord les places de cinéma sont beaucoup trop chères !

    Encore bon anniversaire (je ne sais pas si tu as vu mon message sur ta page HC). Bisous!

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      Si je l’ai vu, c’etait super gentille ma belle!
      Grosses bises.

      Like

  11. PureNrgy says:

    Que cette 34ème année t’apporte tonnes de rires, de moments heureux, et de souvenirs inoubliables. Bon Anniversaire Marie ♥

    De mon côté, comme j’aime le vide, je me détache facilement des choses et je limite à “l’essentiel”. Et je donne souvent des choses dont je ne trouve plus l’usage. Ce qui est en moi, personne ne sait me le prendre 🙂

    Like

    1. Les Chroniques de Marie Kléber says:

      Merci beaucoup Heloise!
      J’essaye aussi de donner tout ce qui ne me sert plus. Mais tout laisser derriere, ca a ete plus dur, meme si avec le temps j’arrive doucement a tirer un trait sur ce qui au fond ne m’a jamais appartenu.
      Bonne soiree a toi.

      Like

      1. PureNrgy says:

        Accepter d’avoir “perdu” certaines choses peut prendre du temps. J’ai aussi traversé une période où je ne voulais rien donner, tant l’on m’avait pris. Comme si sans ces choses, je perdais un peu de moi. Mais avec le temps et un travail sur soi, on y arrive.Et le détachement est d’autant plus libérateur 🙂 Bise

        Like

  12. mamanouest says:

    Ouh, tu m’as donné des frissons…
    Tu es courageuse de ne pas te laisser atteindre par tout çà !

    Like

    1. Marie-Aimée Kléber says:

      Merci Mamanouest. Il faut continuer a avancer parce que la vie reste belle!

      Like

Comments are closed.