Cocktail Explosif

Comment une semaine toute simple peut se transformer en véritable cauchemar.

J’ai la solution.

Prenez une dose d’angoisse, deux commères au cœur gros, un type qui fait du zèle pour faire plaisir à sa mère et un appartement ancien. Vous mixer le tout et ça vous fait une semaine rythmée de coups de fils qui n’ont ni queue ni tête, de maux de tête qui s’éternisent, de prises de bec et d’insomnies.

Tout avait bien débuté pourtant.

Le locataire du fils d’une amie rendait son appartement. Si tu me lis tu sais que je cherche désespérément un petit logis depuis un mois et que je suis dans la panade. Ca tombait à pic. Le loyer était un peu excessif mais quand tu n’as pas trop le choix et surtout marre de vivre comme une paria dans ton propre pays, tu es prêt à céder sur pas mal de choses.

Donc mercredi me voila partie pour voir ce petit appartement, que j’avais déjà imaginé fort sympathique. Devant l’immeuble, j’en menais déjà moins large, la façade était vieille et salle. Enfin qu’ à cela ne tienne, j’ai gardé le moral, j’en avais vu d’autres !

C’est l’odeur de fumée moite qui m’a accueillie. En franchissant le seuil, j’ai bien cru être arrivée à Bab el Oued City un jour de marché. Il y en avait partout. D’ailleurs il était presque impossible d’avancer dans l’appartement.

Tant bien que mal je me suis frayée un chemin. Les plafonds extra-hauts m’ont déjà refroidie, je me suis demandée combien ça allait pouvoir me couter en chauffage en hiver.  Les murs, peints en rouge et jaune pisseux, dans le salon, c’était aussi assez moyen, mais bon ça pouvait aller.

Le clou a bien été la salle de bain. En fait il s’agissait d’un placard à balais reconverti en douche. Si bien qu’entre la porte et le bac de douche, il y avait juste de quoi poser ses pieds. Rien d’autre. Et je me suis vue, le temps de quelques secondes, avec mon bambino, me tournant dans tous les sens pour pouvoir lui donner son bain, sans me cogner dans les murs et ressortir couverte de bleus. La salle de bain, c’était rédhibitoire et pourtant je ne suis pas exigeante.

Le type qui voulait juste faire plaisir a maman, mais avait quand même émis des réserves quand il avait entendu CDD, demandait une réponse avant la fin de la semaine. Je suis sortie de la dépitée. Ma première impression était mauvaise. C’était non.

Mais c’était sans compter les deux commères au cœur gros, qui ont commencé à tirer des plans sur la comète. L’une avait peur de dire non à son amie. L’autre avait peur qu’on ne trouve rien d’autre. Apres des heures et des heures de discussion, on en revenait toujours au même : Non mais peut-être. Oui mais enfin non.

Et moi, j’en étais même arrivée à me dire peut-être. Horrible constat.

Entre temps on a tenté de le visiter a nouveau vide, avec une liste de toutes les choses à regarder en profondeur (les visites d’appartement je suis nulle et archi-nulle, c’est surement pour ça que j’ai vécu dans pas mal d’endroits tous pourris), mais c’était trop tard. Et oui la semaine touchait à sa fin. Alors j’ai tiré un trait dessus, un peu rassurée quand même.

Et comme dit ma grand-mère, la principale angoissée de l’histoire : « a toute chose malheur est bon ».  Il doit y avoir une perle qui m’attend à deux pas d’ici !

Advertisements

18 thoughts on “Cocktail Explosif

    1. Je pensais que le logement a Paris s’etait ameliore mais je me rends compte que je me faisais de fausses idees!
      Je garde espoir De.Lye.
      Mille merci!

      Like

  1. Et bien quelle semaine. Mais bon là tu n’es pas seule, il faut voir aussi pour ton petit et le minimum de confort. Il ne faudrait pas lui faire attraper mal dans un logis qui aura du mal à chauffer. Dur, dur de trouver quelque chose bon courage bisous

    Like

    1. Tu as tout compris ma belle, c’est bien ca qui me chagrine. je veux trouver un logement sain pour mon petit homme.
      Je suis sure que je vais finir par trouver. Je vous tiens au courant de toute facon!
      Bises et mille merci

      Like

  2. Bon courage, je sais ô combien c’est compliqué de trouver un logement (même petit et même cher) décent, pas insalubre dans la région parisienne ; parce que malheureusement ce n’est même pas QUE dans Paris intramuros que c’est devenu totalement hallucinant et caricatural la recherche d’un appart… Je suppose que tu es obligée de rester sur Paris ? Parce que bon, ailleurs c’est déjà beaucoup moins de stress !

    Like

    1. Je dois rester sur Paris ou la proche banlieue. C’est catastrophique de voir ca, Je sais que l’immobilier est cher et que pour les proprietaires ce n’est pas facile, mais il y a des limites tout de meme.
      Je reste confiante.
      Bises Anna et merci!

      Like

  3. Ta grand mère a certainement raison. Quand ça ne convient pas, pas question de prendre quand même pour faire plaisir .Il faut un minimum de confort et de salubrité surtout avec un petit ! Courage, tout est possible à Paris ! Bisous

    Like

  4. tiens bon Marie, résiste! n’écoute pas trop les commères, elles vont te saper le moral ou pire te faire accepter n’importe quoi: “tu en étais arrivée a dire peut-être”… SAUF SI ELLES PAYENT LE LOYER auquel cas en effet… Sinon tu ne peux vivre avec le petit bout dans un taudis il y a des limites a l’acceptable ou l’inaceptable… Et cela peut vite devenir du grand n’importe quoi. il faut se dire que c’est que tu ne devais pas avoir un truc paReil tu vas trouver mieux…COURAGE

    Like

    1. Je pense que tu as raison. De toute facon ce n’etait pas possible, c’etait trop sale et je ne m’imaginais aps du tout dedans surtout avec mon petit bout.
      Je positive, quelque chose de mieux va forcement arrive.
      Bises ma belle et milel merci pour tout.

      Like

  5. L’histoire n’est pas drôle, mais tu m’as fait sourire 😉
    “L’une avait peur de dire non à son amie. L’autre avait peur qu’on ne trouve rien d’autre.” Elles ont longtemps squatté chez moi tes deux commères! Mais plus aujourd’hui! Non mais! 😉 Aujourd’hui, j’hésite encore souvent entre (après des heures et des heures de discussion interne) un oui et un non mais plus pour les mêmes raisons.

    Je me dis: pourquoi tu dirais oui? Et dans ton cas, oui pour faire plaisir (peur de blesser) et oui par peur de pas trouver mieux = mauvaises raisons.

    Bref, je suis contente que tu aies non, parce que ça te donnera la chance de dire oui à mieux bientôt 🙂

    “la paix intérieure, la sérénité, et la certitude que, quoi qu’il arrive, tout ira bien, puisque tout est bien – ou plutôt tout est ce qu’il est simplement.” 😉

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s