Mes déboires de Migrante avec la Sécu

CPAM je te hais, et le mot est encore faible. Voilà 8 mois que j’ai posé le pied sur le sol français après 6 années en Irlande. Et j’attends toujours…..
 
Soit il manque des pièces, l’adresse mail n’existe plus, le numéro est en dérangement, il faut faire une demande spéciale…..en bref il manque à chaque fois quelque chose. Moi j’avais oublié tous ces problèmes de paperasse parce qu’en Irlande la sécu il n’y en a pas et ils ont tous des dents pourries. Le généraliste, tu y vas si tu es à l’article de la mort, de toute façon si tu as juste un petit rhume il te renvoie chez toi, moyennant 50 euros quand même, en te disant de revenir dès que tu te sens moins bien. 
 
Donc les handicapés de la life de la CPAM j’ai du mal à le suivre. Alors le gros hic c’est que je ne rentre dans aucune case. Accessoirement je suis migrante, comme le dit ma conseillère adorée, “madame grognon” pour les intimes, qui tire une tronche de deux mètres cinquante 5 jours sur 7 et ne fait visiblement aucun effort pour paraître un tant soit peu sympathique.
 
Enfin si j’étais sans papiers, il y aurait des solutions! Mais je suis française, c’est moche cette histoire.
J’ai tenté par tous les moyens de rester zen face à cette situation qui m’échappe totalement. Mais j’ai quand même quelques envies de meurtre à ce jour. 
 
Je vous passe les détails pour en venir au dernier dossier sur le feu – le dossier CMU. J’avais fait un dossier béton, tout joli, tout bien organisé. Il devait être traité en urgence……..ça fait 1 mois et demi que je l’ai déposé – cherche l’erreur!
 
Puis j’ai reçu ma carte européenne -je ne l’attendais plus – qui devait être la solution à tous mes problèmes. Même le dossier CMU pouvait sauter grâce à elle – je vous laisse imaginer ma joie quand je l’ai eu entre les mains! 
Bien sûr quand je l’ai déposée à la CPAM il manquait un RIB, RIB que j’avais déjà fourni en 4 exemplaires, mais qu’ils ne trouvaient pas.
 
Il y a 3 semaines, après mon rendez-vous chez Pôle (Il est sympa celui-là aussi!), j’ai repris ce chemin que j’aime tant, avec mon attestation de “chercheuse d’emploi” sous le bras. On m’avait dit que ce document était magique, qu’il allait m’ouvrir des droits – Autant vous dire qu’à ce stade je n’y croyais plus trop.
 
Je me suis pointée au guichet du seul type de la CPAM qui prend un appel perso quand quelqu’un se présente pour des renseignements. J’avais encore jamais remarqué que j’étais invisible à ce point. Et puis il n’a pas pensé une seconde à abréger sa conversation, si bien que je suis restée plantée là pendant 10 minutes, ruminant ma colère d’être prise une fois de plus pour une triple andouille.
Quand il a daigné raccrocher, il n’a bien sur pas pris la peine de s’excuser, et m’a dit qu’il ne voyait pas de dossier CMU en cours ou du moins que celui-ci n’avait pas été validé. Ca commençait bien. Il m’a donc gentillement proposé de patienter – avec mon numéro 123 j’avais 30 personnes devant moi – comme si dans ma vie je n’avais que ça à faire!
 
Enfin j’ai vu un conseiller plutôt sympathique, pour une fois, qui m’ a assuré que le dossier CMU était actif – première bonne nouvelle! Le type de l’accueil avait du fumer la moquette ou n’en avait rien à faire de moi et mes problèmes. 
Il m’a aussi dit que mes feuilles de soins allaient être remboursées rapidement. J’attends encore.
 
La sécu et moi avons vraiment une définition différente du mot “urgence”et c’est bien ce qui me dérange.
 
 
Et vous, des déboires passionnants à partager?
Advertisements

2 thoughts on “Mes déboires de Migrante avec la Sécu

  1. Je me suis toujours demandé comment ils faisaient pour être aussi nuls et lents ! Ton épopée ne m’étonne pas ! En plus il faut que le dossier passe par plusieurs bureaux or ceux-ci ne communiquent jamais entre eux , tout au moins pour les dossiers ! La Sécu est vraiment un monde à part …dont nous dépendons hélas ! Bon week end Marie Bisous

    Liked by 1 person

  2. Je pourrais t’en raconter des anecdotes, parce que quand j’étais responsable famille au centre sociale, j’en ai monté des dossiers. Puis j’ai réussi à avoir un correspondant attitré qui était très gentil et très compétant et ça se passé bien. Il faut dire que Istres, ce n’est pas Paris !

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s